Planificateur itineraire poids lourds : comment calculer et optimiser un itinéraire poids lourd ?

Pour une réussite du transport de leurs marchandises, les conducteurs routiers doivent connaître le meilleur itinéraire pour chaque tournée. Pour ce faire, ils utilisent différents outils pouvant leur permettre d’optimiser et de calculer l’itinéraire de leurs véhicules. Découvrez donc les différents critères permettant d’optimiser et de calculer l’itinéraire d’un poids lourd.

La monétisation de chaque trajet

L’un des critères les plus importants dans le calcul et l’optimisation d’un itinéraire est le coût des trajets. Celui-ci se base essentiellement sur le taux de remplissage qui permet d’éviter les retours à vide lors de la gestion du transport routier.

Il faut également compter le montant des péages, qui doit être estimé par le calculateur d’itinéraires pour permettre d’anticiper les montants pouvant lui être supplémentaires. Le kilométrage et la consommation permettent d’estimer et de limiter le nombre de kilomètres parcourus, et la quantité de carburant consommé.

Pour optimiser les tournées, différentes solutions existent. Parmi celles-ci, il y a la solution de traçabilité. Elle permet de récupérer les chargements qui sont situés à proximité de l’itinéraire prévu. Aussi, elle a pour avantage de permettre une visualisation sans l’interface ACS des frets pouvant être insérés à une tournée.

La connaissance des interdictions de circulation pour les poids lourds

Le calcul et l’optimisation des itinéraires pour le transport des marchandises doivent se faire en fonction des interdictions de circulation imposées à ceux-ci. Ces différentes interdictions permettent d’éviter au véhicule de se retrouver bloqué en raison d’un tunnel infranchissable. Ainsi, les véhicules ayant plus de 3,5 tonnes ont l’interdiction de circuler durant les jours fériés et du samedi à 22 heures au dimanche à la même heure. À cela s’ajoutent d’autres interdictions comme le fait de circuler dans certains tunnels et sur certaines sections autoroutières.

Dans le but d’optimiser les itinéraires pour un poids lourd, il faut nécessairement utiliser des logiciels capables d’orienter le véhicule vers les meilleurs itinéraires. Ceux-ci permettent de concevoir un trajet adapté aux véhicules en fonction de leurs caractéristiques. Ces logiciels tiennent aussi compte des différentes interdictions de circulation des véhicules.

La cartographie

C’est un logiciel intuitif qui permet de mieux calculer les itinéraires. Elle permet aussi d’avoir une approche intuitive des différents transports et propose automatiquement un itinéraire. Celui-ci est pris en fonction des critères fournis par l’instigateur. Aussi, la cartographie permet de modifier directement sur une carte le trajet d’un véhicule et permet de choisir l’itinéraire final.

Le PTV Map et Guide

Ce système se base sur les réglementations légales et qui sont applicables dans tous les pays européens. Il est conçu pour favoriser le calcul et l’optimisation des itinéraires poids lourds pour les sociétés de transport. Ce logiciel calcule l’itinéraire le plus court, le plus rapide et le plus avantageux que les transporteurs peuvent prendre selon la forme et le type de véhicule.

Aussi, il tient compte de tous les paramètres pertinents utilisés lors du calcul de l’itinéraire. De ce fait, il donne les circuits qui sont appropriés au poids lourd tout en évitant les zones d’interdiction. Cet itinéraire ainsi calculé peut par la suite être transféré sur le GPS poids lourd du conducteur.

Un respect strict des heures de repos et de conduite du transporteur

Pour les conducteurs de véhicules de plus de 3,5 tonnes, il faut tenir compte de la durée de conduite journalière. Elle doit être de 9 heures maximum où 10 heures (deux fois maximum par semaine). Le personnel conduisant est limité à 4 heures 30 minutes de conduite, avec 45 minutes de pause.

La durée hebdomadaire est de 56 heures isolées et de 90 heures en deux semaines consécutives. Le temps journalier est de 11 heures consécutives et le repos hebdomadaire est fixé à 45 heures. Aussi, le repos compensateur est ouvert grâce aux différentes heures supplémentaires effectuées par les conducteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.